Croatie

Roadtrip en Croatie

Préparation

Cette année, 2021, nous avons décidé de partir avec notre van aménagé. Nous devions faire notre voyage en 2020 mais covid-19 nous a fait changer nos plans. Nous sommes partis pour 15 jours en Croatie. Premier voyage avec notre bus, ce qui nous permettra de voir les éventuels changements à effectuer pour l’avenir.

Avant le départ

Comme à notre habitude, nous avons pointé les lieux à voir en Croatie sur une map et planifier dans les grandes lignes notre voyage avec le site  « à contresens ». Cela nous a permis d’avoir un tracé pour notre voyage.

Étape 1 (Chermignon — Vérone)

Après avoir effectué des tests antigéniques en pharmacie, nous avons pris la route pour notre premier stop à Vérone. En effet, nous avons décidé d’effectuer le trajet jusqu’en Croatie en deux fois.

Nous avons posé le bus pour la fin de journée et la nuit à « Area Camper via Dalla Bona » à Vérone. Nous avons payé 10 euros pour 24 heures. C’est une aire de service camping-car proche de la ville de Vérone à environ 15 minutes du centre. Elle dispose de toilettes et douches (fermés à cause du covid lors de notre séjour).

Nous avons profité pour aller visiter les Arènes de Vérone et les différentes places. C’est une ville très animée avec beaucoup d’ambiance.

Étape 2 (Vérone — Risnjak)

Nous avons continué notre route vers la Croatie.

Pour cela, il faut traverser la Slovénie. Attention pour prendre l’autoroute en Slovénie, il faut une vignette. Nous avons décidé de passer la frontière Italie/Slovénie à Kozina et de continuer sur la route E61 pour atteindre la Croatie.

Arrivés au camping « Kamp Park » à proximité du parc national de Risnjak. Il dispose de toilettes et de douches très propres. Les propriétaires sont très accueillants. Nous avons payé 30 euros pour la nuit.

La monnaie locale en Croatie est le Kuna, l’euro est accepté environ partout et beaucoup de commerces prennent la carte. Nous vous conseillons cependant de prendre avec vous des Kunas car la plupart des campings demandent de payer cash. Afin de nous faciliter les transactions, nous utilisions notre carte Revolut qui donne la possibilité d’ouvrir un compte en Kuna et de retirer de l’argent au bancomat jusqu’à 200 CHF avec l’abonnement standard.

En fin de journée, nous sommes parties visiter une partie du parc national de Risnjak. Nous avons décidé d’effectuer le sentier découvert Leska. C’est une balade dans la forêt avec des panneaux explicatifs de la faune et la flore. Nous avons payé le billet d’entrée 45 kunas (environ 6 euros) pour une validité de 24 h ce qui nous a donné la possibilité de continuer la visite du parc le lendemain. Le sentier Leska est sympathique mais nous nous attendions à trouver un lac et une rivière de couleur turquoise ce qui n’a pas été le cas. Après étude du plan, nous avons constaté que nous devions utiliser une autre entrée pour accéder à la rivière.

Étape 3 (Risnjak – Plitvice)

Nous avons commencé notre journée par la visite de la rivière Kupa. Nous avons effectué un circuit de 8 km dans le parc national qui longe la rivière Kupa qui offre une vue splendide sur une eau de couleur turquoise. Chemin accessible.

Ce lieu vaut vraiment le détour. En effet, c’est un parc peu convoité par les touristes. Il y avait peu de monde ce qui nous a permis de bien profiter.

Pour continuer direction le Parc National de Plitvice. Nous avions logé au Camping « Korana » à environ 5 km de l’entrée 1 du parc. Il y a toutes les commodités, toilettes, douches, restaurants, bancomats… Nous sommes restés 2 nuits dans ce camping.

Étape 4 (Plitvice)

Pour pouvoir visiter le parc tranquillement, nous avions mis le réveil à 6 h 30. En effet, nous avons essayé d’effectuer les visites tôt le matin afin d’éviter le plus possible la forte influence et de profiter un maximum. Conseil que l’on vous donne pour la visite de n’importe quel lieu prisé.

Pour visiter le parc, il y a différent parcours selon vos envies. Nous avons commencé avec le tour C de l’entrée 1. À la fin de notre tour C et au lieu de prendre le petit train, nous avons continué avec le H. Nous avons finalement effectué 15 km dans le parc en 4 h. C’est un lieu à ne pas manquer. Nous en avons pris plein les yeux. Les lacs et cascades sont incroyables.

Le prix de l’entrée du parc varie selon la saison.

Étant partie tôt le matin nous n’aurions pas eu besoin de la seconde nuit au camping, mais cela nous a permis de prévoir la suite de notre voyage tranquillement.

Étape 5 (Plitvice — Bibinje/Zadar)

Après avoir visité 2 Parcs Nationaux nous voilà en direction de la mer pour rejoindre Bibinje où se trouve notre prochain logement réservé la veille.

Étant dans des périodes de hautes saisons nous vous conseillons de réserver vos logements 1 à 2 jours à l’avance voir plus. Nous nous sommes retrouvé parfois a parcourir les campings et a effectué des téléphones pour trouver un logement, car nous n’avions pas de réservation et tous les campings étaient complets. Le camping sauvage n’est pas la solution en Croatie.

Bibinje se trouve à 15 minutes en taxi du centre de Zadar. Nous sommes restés au Camping « Matea ». C’est un petit camping au bord de la mer avec une quinzaine de places. Nous avons payé 30 euros la nuit. Une petite plage en galets à l’avant du camping nous a permis de nous baigner.

La majorité des plages en Croatie sont en galets. Nous n’avons pas été dérangés, car les cailloux sont plutôt grands et lisses. Nous vous conseillons d’ajouter à votre valise une paire de chaussures pour l’eau afin d’éviter de marcher sur un oursin.

En fin d’après-midi, nous avons pris un Uber pour rejoindre Zadar. Nous avons eu quelques petits soucis d’attente. Les deux premiers Uber ont annulé la course. Avec ces péripéties, nous avons mis 1 h pour atteindre le Centre-Ville de Zadar.

Nous avons adoré l’ambiance et la beauté de cette ville. Ce sont de petites ruelles en pavé remplies de magasins. Zadar est réputé pour son orgue marin qui offre un magnifique spectacle musical. C’est une série de tubes creuser en bord de mer ou le vent et la mer s’engouffre et produit un son digne d’un orgue d’église. À la tombée de la nuit, un sol lumineux s’enclenche et réagit au son de l’orgue.

Lors de notre passage il avait beaucoup de monde et de brouhaha ce qui ne nous permettait pas de profiter un maximum du son de l’Orgue mais cela en vaut quand même la peine.

Étape 6 (Bibinje – Krka)

Suite de notre road trip visite de l’île de Vrgada. Nous avons déposé notre van à proximité du port de Pakostane afin de prendre un bateau.

Nous avons payé 15 kunas (2 euros) par personne pour le bateau. Lorsque nous sommes arrivés sur l’île, nous avons marché une vingtaine de minutes pour arriver à la fameuse plage de sable. Nous avons été surpris et très déçus. Il y a beaucoup de monde et très peu de place. Le seul avantage est qu’il y a du sable. L’eau n’est pas plus belle qu’ailleurs. Nous sommes restés moins longtemps que prévu.

Nous regagnons notre camper pour aller à proximité du Parc National de Krka. Nous avons stationné à « BB Naselje » à 2 minutes du parc. Le camping était très propre et peu de monde.

Étape 7 (Krka – Hvar)

Étape 7 visites du parc National de Krka. Il y a deux entrées principales, Lozovac et Skradin, la première vous emmène en bus à l’entrée du parc et il vous fera faire tout le tour pour arriver à la fameuse cascade Skradinski. La seconde vous amène directement au pied de la cascade en bateau. Nous sommes entrés par Lozovac. Le tour du parc se fait en 1 heure avec des pauses photo. La cascade offre un paysage grandiose. Nous avons ensuite cherché où nous pouvions nous baigner mais avons constaté qu’il n’est plus possible depuis janvier 2021. Nous avons été déçus et avons trouvé le prix du parc cher (28 euros par personne) c’est environs le même prix que Plitvice qui offre 4 h de parcours à travers multiples lacs et cascades !

Suite à la visite du parc nous continuons notre trajet vers Split. Nous avons rencontré des difficultés à trouver une place de parc dans Split. Il n’y a pas vraiment de parking pour véhicule plus grand que la moyenne et il y a beaucoup de circulation. Il serait apparemment possible de parquer dans la file d’attente du ferry mais ayant le ferry à 17 h est étant arrivé à Split à 12 h nous n’avons pas voulu tester.

La ville est très jolie avec le port, des rues piétonnes et la vieille ville. Nous ne sommes pas restés très longtemps à Split vu que notre ferry nous attendait pour nous amener sur l’île de Hvar.

Nous avions payé le ferry 98 euros pour un campervan et deux personnes. La durée du trajet est de 2 heures. Nous avions réservé le ferry la veille pour être sûrs d’avoir de la place. Arrivés sur l’île de Hvar, nous nous sommes dirigés vers le camping « Kopito » où nous payions 35 euros la nuit. Nous avons bénéficié d’un petit rabais étant donné que nous avons effectué 4 nuits (prix habituels 40 euros).

Une fois bien installé au camping nous sommes parties à pieds vers la ville de Hvar. Il faut environ 15 minutes à pieds pour joindre le centre. Il est possible de prendre des taxis mais le prix est un peu cher pour le court trajet (100 kunas). La ville est très animée, surtout la partie autour du port, le monde était au rendez-vous.

Étape 8 (Hvar)

Journée détente, nous sommes partis à la plage de Pokonj. Magnifique crique accessible depuis le camping par un petit chemin (environ 20 minutes). Nous vous recommandons de prendre de bonnes chaussures pour emprunter le sentier, cailloux et pente au menu.

Arrivés, nous avons découvert une splendide plage de galets accompagnée d’une eau turquoise. Le paysage fut grandiose.

Le coin était très bien équipé, chaises longues avec un parasol en location pour 190 kunas, deux restaurants à proximité avec un bancomat. Nous sommes restés toute la journée.

Le soir nous avons décidé de retourner en ville pour trouver un club où nous pouvons effectuer de la plongée. N’ayant pas de certification en plongée, mais ayant déjà plongé plusieurs fois nous n’avons rien trouvé qui fassent notre bonheur. Les baptêmes de plongée que nous avions trouvés s’effectuent en bord de récif. Nous décidions de ne pas y aller.

À la place de la plongée, nous réservions une excursion pour visiter les Blue Cave et les îles des alentours.

Étape 9 (Hvar)

Le lendemain mode repos et playa. Nous sommes retournés sur la plage de Pokonj, la plage est calme le matin. Les gens arrivent autour des 11h-12h.

Le soir visite de la forteresse qui domine la ville de Hvar. Pour y entrer, il faut payer 15 Kunas par personne. Le site offre une vue incroyable qui permet de voir toute la ville et la mer. Cela vaut vraiment la peine. Le coucher de soleil est un petit plus de la visite.

Étape 10 (Hvar)

Journée excursion. Malheureusement elle fut annulée, les blues caves ont dû être fermées pour fort vent. Nous avons trouvé une alternative !

Nous décidons de louer un bateau sans permis afin de faire du snorkeling. Le prix était de 500 Kunas pour la location toute la journée.

N’étant pas de très grand navigateur, nous avons eu quelques difficultés à jeter l’ancre et stabiliser le bateau. Après plusieurs tentatives nous avons compris l’astuce et avons pu profiter un max de notre journée.

Bon plan resto : Nous avons été manger au restaurant argentin « Don Armando ». Nous vous le conseillons clairement. Personnel très sympa et nourriture faite maison. Le restaurant se situe sur la place centrale, il faut emprunter une entrée de bâtiment pour accéder à une arrière-cour où se trouve le restaurant.

Nous avons ensuite été boire un verre au Backlane, c’est un bar à cocktail assez sympathique situé dans une petite ruelle.

Étape 11 (Hvar — Sibenik)

Nous pouvons dire que notre stop sur l’île de Hvar était vraiment super, l’ile est splendide. Le prix reste fortement plus cher qu’à l’intérieur de la Croatie ou encore de Zadar, compter environ 10 euros pour un mojito.

Nous reprenons le ferry pour retourner sur « terre ». Nous voici en direction de Sibenik. Nous décidons d’effectuer un stop rapide à la ville de Trogir. Petite ville médiévale qui vaut le coup d’œil, remplie de petite rue pavée étroite très mignonne.

Arrivé à 15 km de Sibenik nous effectuons un stop au camping « Auto Camp Venera », petit camping de quelque place à 300 m de la plage avec petite piscine et toutes les commodités nécessaires. Nous sommes restés là juste pour la nuit et visité Sibenik.

Nous réservions un Uber afin de nous rendre dans le centre. La ville de Sibenik est jolie mais ne nous a pas enchanté plus que temps. Nous avons trouvé la vieille ville plus moderne que ce que nous avions vu ailleurs durant notre road trip. Nous aurions peut-être dû prendre plus de temps pour visiter les forts et différents monuments de la ville pour bien l’apprécier. Nous avons juste parcouru la ville.

Étape 12 (Sibenik — Krk)

Arrivons bientôt à la fin de notre Road Trip, nous prenons la route pour l’île de Krk. Pour y arriver, il faut traverser un pont (normalement payant, mais cette fois le passage était libre). N’ayant rien réservé à l’avance, nous nous sommes retrouvés devant des campings très chers ou complets. Nous abandonnons donc notre idée de base de loger près de la ville de Krk et décidons d’aller vers Punat où nous trouvons un camping au prix plus raisonnable. Nous réservons pour deux nuits mais finalement restons seulement une. Le camping était bien mais bondé et la plage à proximité n’était pas plus intéressante que temps.

Étape 13 (Krk – Rovinj)

Nous partons de Punat pour aller visiter la ville de Krk et ensuite poursuivre notre chemin vers Pula. Il y a plein de places de parques gratuites un peu partout dans la ville mais difficile avec un campervan, après plusieurs tours de rue nous avons réussi a trouvé une place. L’amphithéâtre est l’incontournable de Pula. La ville est sympathique et fait penser fortement à l’Italie, on peut y retrouver plusieurs vestiges romains.

Une fois notre tour de villa à Pula terminé, nous nous sommes dirigés vers Rovinj avec l’objectif de trouver un camping. Le conseil de réserver les campings la veille est toujours de mise, nous avons passé environs 2 h à parcourir les campings et effectué des téléphones pour trouver un emplacement. Finalement, nous nous sommes rabattus sur une place de parc pour Bus et camping-car à proximité de Rovinj, à côté du magasin Kaufland. La place de parc était bien et le prix (70 Kunas) était plus que raisonnable.

La ville de Rovinj ressemble beaucoup à Venise, avec la vieille ville entourée d’eau, les escaliers des ruelles s’enfoncent carrément dans la mer. Nous avons vraiment trouvé la ville agréable.

Étape 14 (Rovinj – Bergamo) — Étape 15 (Bergamo – Chermignon)

Nous voilà au terme de notre Road Trip en Croatie, depuis Rovinj nous nous redirigeons vers la Suisse en effectuant un arrêt à la place communal pour camping-car de Bergamo afin d’y passer la nuit et de continuer notre chemin dès le lendemain en direction de notre foyer.

Comme lors de nos derniers articles, nous essayons de mettre en avant un produit qui nous a été utile lors de notre séjour et que nous voulons vous faire partager.

L’accessoire de cet article est l’application et carte de crédit Révolut.

Revolut est un compte en banque qui peut être ouvert très facilement grâce à une application mobile.

Cette application vous permet de verser de l’argent en CHF et ensuite convertir ce montant en euro ou différentes devises de plusieurs pays dont les Kunas croates.

En plus de l’application, vous obtenez une carte de crédit prépayée qui vous donnera la possibilité de payer en ligne ou dans les magasins et effectuer des retraits en bancomat.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Translate »